Election présidentielle 2022 en direct : Emmanuel Macron et Marine Le Pen préparent leur débat, Reconquête appelle à l’union des droites

ADVERTISEMENT

Live terminé

Pouvoir d’achat, politique étrangère, laïcité, sécurité, institutions… Emmanuel Macron et Marine Le Pen ont pu détailler leurs positions et leur vision.

Nous clôturons ce live consacré au débat d’entre-deux-tours entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Nous vous remercions de l’avoir suivi.

Vous pouvez retrouver les analyses de notre rédaction sur différents sujets abordés lors du débat avec ce lien.

Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen résumé en 5 minutes

Si vous n’avez pas l’ambition de voir (ou revoir) les trois heures de débat télévisé entre les finalistes de l’élection présidentielle, voici les moments clés à retenir en cinq minutes.

Voir aussi : Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen résumé en 5 minutes

Entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le grand écart européen

Depuis le premier tour, l’Europe s’est imposée comme l’un des sujets forts entre le président, qui agite le spectre du « Frexit » que souhaiterait selon lui sa concurrente, et la candidate d’extrême droite, qui milite pour une « alliance des nations ».

Lire aussi : Présidentielle 2022 : entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen, le grand écart européen

Les affirmations de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron vérifiées

Retrouvez les erreurs factuelles ou le contexte de plusieurs des thèmes abordés lors du débat entre les deux candidats au deuxième tour de la présidentielle 2022 avec cet article de « fast-checking » de notre service des Décodeurs.

Lire aussi : Débat de l’entre-deux-tours : les affirmations de Marine Le Pen et d’Emmanuel Macron vérifiées

Jean-Luc Mélenchon qualifie de « gâchis » le débat Macron-Le Pen

Peu de temps après la fin du débat, Jean-Luc Mélenchon a posté un message sur Twitter pour évoquer son sentiment.

« Quel gâchis. Le pays méritait mieux », écrit le candidat « insoumis » qui a terminé à la troisième place du premier tour.

En écho à l’appel lancé hier aux électeurs où il demande à être élu premier ministre, Jean-Luc Mélenchon conclut son message par « Vivement le troisième tour », en référence aux prochaines élections législatives.

Lire aussi : Présidentielle 2022 : Jean-Luc Mélenchon préfère enjamber le second tour et se projeter vers les législatives

Le débat de l’entre-deux-tours… vu par Aurel

Bonsoir,

Les Décodeurs sont en train de travailler à un récit point par point et vérifié du débat. Dans les prochaines heures et demain matin, nous publierons aussi les analyses et les réactions des différents camps, rassemblées par nos journalistes sur les sujets abordés pendant la soirée.

Le débat de l’entre-deux-tours… vu par Aurel

Le débat entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen est terminé

Après deux heures et quarante-cinq minutes d’échange, Emmanuel Macron et Marine Le Pen viennent de conclure le débat de l’entre-deux-tours. « Merci d’avoir respecté l’esprit et la règle », dit Gilles Bouleau pour clore l’émission. L’atmosphère du débat a, en effet, été bien plus apaisée qu’en 2017.

Carte blanche finale : Marine Le Pen défend « le bon sens »

Vient maintenant le temps de la carte blanche donnée à Marine Le Pen. « Je veux m’adresser au peuple français, qui, malgré la fatigue et la lassitude de cinq années de confrontations permanentes, de dégradations de son niveau de vie, de privation des libertés individuelles et collectives, aspire au retour de la tranquillité et du bon sens dans les affaires de l’Etat », commence par dire la candidate du Rassemblement national face caméra.

« Le bon sens d’aider les plus vulnérables de nos compatriotes plutôt que ceux qui avaient la chance de payer l’ISF. Le bon sens de mettre des régulations à une mondialisation, dont le peuple voit bien que la brutalité et l’aveuglement déstabilisent l’économie française », continue Marine Le Pen.

« Le bon sens d’empêcher les prédateurs d’en haut et les prédateurs d’en bas. Le bon sens de protéger notre système social, de privilégier l’enracinement à la spéculation, le localisme au globalisme, la transmission à la spoliation, la valeur travail à l’ubérisation de nos emplois. D’accorder une priorité à notre pays, pour une raison très simple : ils n’en n’ont qu’un », poursuit la candidate.

Avant de terminer : « Ce projet est viable, il est même vital, c’est celui que je porte pour les Français, pour tous les Français ».

Marine Le Pen et son projet de révision des institutions : un non-respect de la Constitution, selon les juristes

La candidate d’extrême droite a réitéré son souhait de soumettre à référendum une réforme constitutionnelle visant à entériner sa politique migratoire. Pour ce faire, elle dit vouloir passer par l’article 11 de la Constitution pour la mener à bien, à l’instar du général de Gaulle en 1962, qui avait mobilisé cet article pour instaurer le suffrage universel direct à l’élection présidentielle. Mais, selon de nombreux juristes, le programme de Marine Le Pen ne respecte pas la Constitution.

Dans les faits, Mme Le Pen peut engager une procédure de révision constitutionnelle avec l’article 89, mais le texte doit être approuvé en majorité par le Parlement. Consciente de la difficulté d’obtenir une majorité parlementaire, la candidate du RN entend en réalité contourner l’obstacle en passant par l’article 11 de la Constitution. Le texte dispose qu’on peut soumettre au référendum « tout projet de loi portant sur l’organisation des pouvoirs publics, sur des réformes relatives à la politique économique, sociale ou environnementale de la nation et aux services publics qui y concourent, ou tendant à autoriser la ratification d’un traité qui, sans être contraire à la Constitution, aurait des incidences sur le fonctionnement des institutions ». Les textes qui peuvent être soumis à référendum portent donc sur des sujets limités.

Mais la tâche s’annonce ardue.

D’une part, Mme Le Pen aurait des difficultés à faire entrer la politique migratoire et sécuritaire dans le champ de l’article 11. D’autre part, l’instauration de la « priorité nationale » prendrait la forme d’une discrimination institutionnalisée et porterait directement atteinte au principe d’égalité et de tradition républicaine exprimé dans la Constitution. Aussi, le coup de force du général de Gaulle en 1962 avait provoqué l’ire d’une grande majorité de juristes qui jugeaient « abusive » l’utilisation de l’article 11.

Surtout, le Conseil d’Etat a pris position en expliquant que l’article 11 « porte uniquement sur des matières législatives et ne peut donc pas implicitement réviser la Constitution », résumait auprès du Monde Jean-Pierre Camby, professeur associé à l’université de Versailles – Saint-Quentin-en-Yvelines. « Le Conseil d’Etat a dit qu’il y a, d’une part, l’article 89 pour réviser la Constitution, et, d’autre part, l’article 11 pour les projets de loi ordinaires », renchérissait Patrick Wachsmann, professeur émérite de droit public à l’université de Strasbourg, pour qui « les choses sont claires du point de vue juridique ». Ainsi, la grande majorité des juristes s’accorde à dire que la seule voie possible pour réviser la Constitution passe par l’article 89, et non l’article 11.

Les Décodeurs

Carte blanche finale : Emmanuel Macron défend l’idée que cette élection « est un référendum » sur l’Union européenne, l’écologie et l’avenir du pays

« Je vous remercie Mme Le Pen pour l’échange que nous avons eu », a commencé M. Macron, dans son propos conclusif, avant d’ajouter : « Je combats vos idées, je combats le parti qui est le vôtre, son histoire et son positionnement politique, mais je vous respecte en tant que personne et je veux convaincre toutes celles et ceux qui ont pu vous suivre ».

Listant quelques sujets qu’il regrette qu’ils n’aient pas pu aborder durant le débat, comme le handicap, les territoires ultramarins, l’égalité femmes-hommes, le président sortant a souhaité souligner que cette élection présidentielle est avant tout un référendum, entre deux projets diamétralement opposés où doit s’imposer un « choix clair » de société :

Une chose est sûre, c’est que nous avions des désaccords sincères, respectables et que cette élection est aussi un référendum pour ou contre l’Union européenne et le lien entre la France et l’Allemagne. Un référendum pour ou contre une ambition écologique, parce que nous ne partageo

…. à suivre
>>> Lire la suite de l’article>>>
Copyright for syndicated content belongs to the linked Source : Le Monde – https://www.lemonde.fr/politique/live/2022/04/20/election-presidentielle-2022-en-direct-emmanuel-macron-et-marine-le-pen-preparent-leur-debat-reconquete-appelle-a-l-union-des-droites_6122872_823448.html

ADVERTISEMENT

Election présidentielle 2022 en direct : Emmanuel Macron et Marine Le Pen préparent leur débat, Reconquête appelle à l’union des droites https://pushkar-india.com   https://dagmar-coward-kuschke.com   https://scbigcats.com   https://www.yonne-communes.org   https://fourniturescolairepascher.net  
--
Golf takes on COVID-19; the 2021 NZPGA Championship is go — ‘party hole’ and all *  Covid-19: Debunking the latest wave of medical misinformation *  Iceland's PLAY Operates It's Inaugural Flight To Liverpool – Simple Flying *  ‘Plethora’ of New MCL Treatment Options *  Ons Jabeur suffers shock exit from Jasmin Open on home soil *  * Aerolite Valise de Voyage à Coque Rigide en ABS Super légère avec 4 Roues, approuvée pour Ryanair, easyJet, British… *  Asbestos Poisoning: Signs to Look For and Actions to Take – Healthline *  https://www.echaussures.net/   https://www.lesmeilleurs.eu   https://e-lingerie.net   https://chaussuresbaskets.fr   https://www.mondialnews.com   https://www.fourniturescolairepascher.com/   https://casqueaudiosansfil.org   https://www.aljomhoor.net