« Avec Léolia, c’était elle l’entraîneur, et moi l’élève »

ADVERTISEMENT

25.05.2022

Léolia Jeanjean

Léolia Jeanjean s’est qualifiée pour le 2e tour, où elle affrontera Karolina Pliskova. Un de ses premiers entraîneurs à la FFT, Laurent de Pasquale, évoque ses qualités innées.

Texte

Laurent de Pasquale, ancien entraîneur de Léolia Jeanjean

Comment avez-vous rencontré Léolia Jeanjean ?

Un jour, en 2006, Patrice Dominguez, qui était alors DTN, me parle d’une jeune qui joue très bien. A l’époque, il y avait deux filles qui sortaient de leur année d’âge : Kristina Mladenovic et Léolia Jeanjean. Léolia venait de jouer une finale en 12 ans avec un an d’avance et Patrice me demande de la superviser.

Elle est donc venue s’entraîner à Roland et j’organisais aussi des sessions à la Grande-Motte, où vivait sa famille, pour qu’elle garde un certain équilibre. J’ai encadré Léolia pendant un an, à partir du mois d’août 2006. Elle venait juste d’avoir 11 ans. On a eu des conditions d’entraînement formidable avec un préparateur physique génial, Cyril Brechbühl.

Léolia Jeanjean, à 17 ans.

Texte

Qu’est-ce qui vous a frappé dans son jeu la première fois ?

Son sens du jeu et sa capacité à réaliser ses intentions de jeu. Elle jouait très juste tactiquement, et avec adresse. Elle avait une vision du jeu, elle le « sentait ». Elle repérait le moment pour tenter l’amortie, pour monter à contretemps. Elle le fait encore d’ailleurs. Et puis il y avait cette faculté à rester stable émotionnellement.

Dans l’entraînement, elle avait une capacité à enregistrer, à comprendre, à intégrer, puis à automatiser. On ne reproduisait jamais deux fois la même séance. Elle digérait les leçons, puis mettait très vite l

…. à suivre
>>> Lire la suite de l’article>>>
Copyright for syndicated content belongs to the linked Source : FFT.fr – https://www.fft.fr/actualites/avec-leolia-cetait-elle-lentraineur-et-moi-leleve

ADVERTISEMENT

« Avec Léolia, c’était elle l’entraîneur, et moi l’élève » Erreur : SQLSTATE[HY000] [2002] No such file or directory« Avec Léolia, c’était elle l’entraîneur, et moi l’élève » *« Avec Léolia, c’était elle l’entraîneur, et moi l’élève »