Politique France

La stratégie budgétaire d’Emmanuel Macron fait tousser Pierre Moscovici

La stratégie budgétaire d’Emmanuel Macron fait tousser Pierre Moscovici

Publié le 18 janv. 2024 à 17:33Mis à jour le 18 janv. 2024 à 18:01

Dans la longue liste des « réarmements », Emmanuel Macron n’a guère évoqué celui des comptes publics. Cette absence donne visiblement quelques inquiétudes à Pierre Moscovici alors que se profile un projet de loi de finances (PLF) pour 2025 « d’une importance cruciale et sans doute inédite ». Le premier président de la Cour des comptes, lors de ses voeux à la presse, ce jeudi, a même tapé sur les doigts du gouvernement, l’appelant à corriger rapidement la prévision de croissance « trop optimiste » sur laquelle il a bâti son budget.

L’ancien commissaire européen avait visiblement à coeur de replacer la question du redressement des comptes publics au coeur du débat politique, alors que les premiers pas du nouveau duo de l’exécutif ont semblé l’éloigner de ces préoccupations. A peine arrivé à Matignon, Gabriel Attal a ainsi commencé par vanter le week-end dernier les 32 milliards qui allaient se déverser sur l’hôpital dans les années à venir – pas vraiment un appel à la sobriété budgétaire.

Bataille pour la croissance

De son côté, Emmanuel Macron – qui n’a jamais été un obsédé de la réduction du déficit public – a vite évacué le sujet lors de sa conférence de presse mardi. Et quand il en a parlé, ce sont en des termes qui ont dû donner quelques sueurs froides aux tenants de l’orthodoxie budgétaire.

« Le coeur de la bataille budgétaire, c’est une bataille pour l’activité et la création d’emplois et de riches

…. à suivre
>>> Lire la suite de l’article>>>
Copyright for syndicated content belongs to the linked Source : Les Echos – https://www.lesechos.fr/economie-france/budget-fiscalite/la-strategie-budgetaire-demmanuel-macron-fait-tousser-pierre-moscovici-2047252

Quitter la version mobile