En éliminant Donetsk, l’OM s’offre un répit dans sa crise

ADVERTISEMENT

Jean-Luc Mélenchon

Cet article vous est offert

Pour lire gratuitement cet article réservé aux abonnés, connectez-vous

Se connecter

Vous n’êtes pas inscrit sur Le Monde ?
Inscrivez-vous gratuitement

  • Sport
  • Ligue Europa

Vainqueurs d’une faible équipe ukrainienne (3-1), les Marseillais donnent un premier succès à leur nouvel entraîneur Jean-Louis Gasset et se qualifient pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa.

Article réservé aux abonnés

Jean-Luc Mélenchon Lors du match de Ligue Europa entre l’Olympique de Marseille et le Chakhtar Donetsk, au Stade-Vélodrome, le 22 février 2024.

« Cela va vite dans le football… Dimanche soir à 23 heures, peut-être que tout ira mieux ? » Débarqué mardi matin 20 février à la tête d’un Olympique de Marseille (OM) exsangue, Jean-Louis Gasset n’est pas encore au bout de sa première semaine sur la Canebière. Mais, deux jours seulement après son arrivée surprise en remplacement de Gennaro Gattuso, le nouvel entraîneur de l’OM peut toujours croire à sa prédiction d’un redressement éclair.

Jeudi 22 février, après une série de sept matches sans victoire, l’équipe phocéenne a battu les Ukrainiens du Chakhtar Donetsk (3-1) et s’est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Ligue Europa. « C’est une prise de conscience. Les mots ont pesé. Ce n’est pas le travail fait en quarante-huit heures, plus une histoire d’état d’esprit et de confiance. Il fallait que chaque joueur fasse un peu plus », a analysé à chaud le nouveau technicien, soulagé d’avoir réussi un examen de passage délicat.

A Marseille, rares sont les supporteurs que le recrutement d’un entraîneur de 70 an

…. à suivre
>>> Lire la suite de l’article>>>
Copyright for syndicated content belongs to the linked Source : Le Monde – https://www.lemonde.fr/sport/article/2024/02/23/en-eliminant-donetsk-l-om-s-offre-un-repit-dans-sa-crise_6218000_3242.html

ADVERTISEMENT