En direct, attentat près de Moscou : Emmanuel Macron « condamne fermement l’attaque terroriste » revendiquée par l’organisation Etat islamique, qui a fait plus de 60 morts

ADVERTISEMENT

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron Vladimir Poutine s’exprime, le 23 mars 2024, dans une vidéo après l’attentat qui a fait 115 morts dans une salle de concert près de Moscou.

Live en cours

L’organisation Etat islamique a revendiqué l’attaque terroriste conduite vendredi au Crocus City Hall, une salle de concert située en banlieue proche de Moscou. Vladimir Poutine a affirmé, samedi, que « tous les quatre auteurs » de l’attentat avaient été arrêtés alors qu’ils « se dirigeaient vers l’Ukraine ».

Emmanuel Macron Le bilan de l’attaque est désormais de 115 morts, annonce le Comité d’enquête russe

Le bilan de l’attentat revendiqué par l’organisation Etat islamique (EI) contre une salle de concert de la banlieue de Moscou, vendredi soir, s’est encore alourdi et est désormais de 115 morts, a annoncé samedi le Comité d’enquête de la Fédération de Russie sur Telegram. Un précédent bilan, en début de matinée, faisait état de 93 morts.

« Tandis que les services d’urgence déblayaient les décombres [dans le Crocus City Hall, le lieu de l’attaque], d’autres corps ont été retrouvés », a précisé la même source, ajoutant : « Les opérations de recherches se poursuivent. »

Emmanuel Macron Le point sur la situation samedi en milieu de matinée

  • Quatre-vingt-treize personnes sont mortes dans une fusillade suivie d’un énorme incendie, vendredi soir, dans le Crocus City Hall, une salle de concert en banlieue de Moscou, a annoncé samedi matin le Comité d’enquête russe. Un précédent bilan faisait état de plus de 60 morts.
  • L’attaque a été revendiquée vendredi soir par l’organisation Etat islamique (EI). Des combattants de l’EI « ont attaqué un grand rassemblement (…) dans les environs de la capitale russe Moscou », a affirmé le groupe djihadiste sur l’un de ses comptes Telegram.
  • Le Kremlin a annoncé samedi l’arrestation de onze personnes, « dont quatre terroristes directement impliqués dans l’attentat ».
  • Les services de sécurité russes (FSB) ont affirmé samedi que les suspects de l’attentat avaient des « contacts » en Ukraine, sans pour autant accuser directement les autorités de Kiev. « Après avoir commis l’attentat terroriste, les criminels comptaient franchir la frontière russo-ukrainienne », a ajouté le FSB, cité par l’agence TASS.
  • Vladimir Poutine ne s’est pas encore exprimé publiquement, mais le président russe s’est entretenu dans la nuit avec les responsables des forces de l’ordre et des services de secours. « Le président a souhaité à tous un prompt rétablissement et a transmis sa gratitude aux médecins », a déclaré la vice-première ministre russe, Tatiana Golikova.
  • Le maire de Moscou, Sergueï Sobianine, a annoncé l’annulation de tous les événements publics. Les principaux musées et théâtres de la capitale ont annoncé leur fermeture. Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place, selon la télévision russe, notamment dans les aéroports.
  • La Maison Blanche a déclaré vendredi soir avoir récemment mis en garde la Russie contre une attaque terroriste à Moscou. « Au début de ce mois, le gouvernement américain disposait d’informations sur un projet d’attentat terroriste à Moscou, visant potentiellement de grands rassemblements, y compris des concerts, et Washington a partagé ces informations avec les autorités russes », a déclaré Adrienne Watson, porte-parole du conseil de sécurité nationale américain.

Emmanuel Macron L’organisation Etat islamique revendique l’attentat en périphérie de Moscou

L’organisation Etat islamique a revendiqué la fusillade qui a tué plusieurs dizaines de personnes dans une salle de concert près de Moscou, dans un message publié sur la plate-forme Telegram. « Les combattants de l’[organisation] Etat islamique ont attaqué un grand rassemblement de chrétiens dans la ville de Krasnogorsk, à la périphérie de Moscou, tuant et blessant des centaines de personnes et causant de grandes destructions avant de se retirer en toute sécurité. »

Tout le live

Emmanuel Macron Des incendies toujours en cours au Crocus City Hall, selon le ministère des situations d’urgence

Des incendies font toujours rage sur le toit du Crocus City Hall et dans le bâtiment, où les pompiers tentent de l’éteindre à l’aide d’engins télécommandés, annonce le ministère des situations d’urgence russe sur Telegram, ajoutant que 63 mètres cubes de structures effondrées ont été déblayés.

Emmanuel Macron Le chef du gouvernement polonais espère que l’attentat à Moscou ne sera pas « un prétexte » à une « escalade de la violence »

« La Pologne condamne fermement l’attaque brutale (…). Nous partageons le deuil des familles des victimes. Nous espérons que cette terrible tragédie ne servira pas de prétexte pour quiconque à une escalade de la violence et de l’agression » en Ukraine, a écrit le premier ministre polonais, Donald Tusk, sur X.

Emmanuel Macron Tous les suspects sont des étrangers, selon le ministère de l’intérieur russe

Tous les suspects arrêtés dans la région de Briansk sont des ressortissants étrangers, rapporte l’agence de presse TASS, citant le ministère de l’intérieur russe.

Emmanuel Macron L’Etat islamique affirme que l’attentat a été commis par quatre de ses combattants

« L’attaque a été menée par quatre combattants de l’[organisation] Etat islamique armés de mitrailleuses, d’un pistolet, de couteaux et de bombes incendiaires », affirme samedi le mouvement jihadiste sur l’un de ses comptes Telegram, ajoutant qu’elle s’inscrit « dans le contexte (…) de la guerre qui fait rage » entre le groupe et « les pays combattant l’Islam ».

L’Etat islamique au Khorassan (EI-K), une branche afghane de l’organisation, avait déjà revendiqué l’attentat, vendredi soir.

Emmanuel Macron Le bilan de l’attentat de Moscou s’élève à 133 morts, selon un nouveau bilan du Comité d’enquête

Le bilan de l’attentat commis vendredi au Crocus City Hall de Krasnogorsk, à la périphérie de Moscou, s’élève désormais à 133 morts, annonce le Comité d’enquête de la Fédération de Russie, sur Telegram. Le précédent bilan était de 115.

Emmanuel Macron Vladimir Poutine a affirmé que tous les assaillants avaient été arrêtés, et qu’ils tentaient de fuir vers l’Ukraine

Le président russe a assuré samedi, dans une allocution télévisée, que « les quatre auteurs directs [de l’attentat], tous ceux qui ont tiré et tué des personnes », avaient été arrêtés alors qu’ils « tentaient de fuir et se dirigeaient vers l’Ukraine ». « Selon des premières données [des enquêteurs], un passage avait été préparé du côté ukrainien pour [leur permettre de] franchir la frontière [russe] », a-t-il poursuivi.

Emmanuel Macron Des personnes, dont un député de la Douma de Moscou, regardent la retransmission du discours du président russe Vladimir Poutine à la nation, suite à la fusillade dans la salle de concert Crocus City Hall, le 23 mars 2024.

Vladimir Poutine a aussi assuré que « tous les auteurs, organisateurs et commanditaires de ce crime ser[aie]nt justement et inévitablement punis ». « Un sort peu enviable attend les terroristes, les assassins, les sous-hommes (…) : le châtiment et l’oubli. Ils n’ont aucun d’avenir », a-t-il assené.

Samedi matin, le Kremlin a annoncé l’arrestation de onze personnes, « dont quatre terroristes directement impliqués dans l’attentat ». Ces quatre personnes ont été arrêtées dans l’oblast de Briansk, frontalier de l’Ukraine et de la Biélorussie, a ensuite précisé le Comité d’enquête russe.

Les services de sécurité russes (FSB) avaient, quant à eux, affirmé que les suspects arrêtés avaient des « contacts » en Ukraine, sans pour autant accuser directement les autorités de Kiev d’avoir participé à l’attaque.

Les autorités ukrainiennes ont, de leur côté, nié toute implication dès vendredi soir, ce qu’elles ont ensuite redit samedi.

Emmanuel Macron Vladimir Poutine déclare un jour de deuil national dimanche

Le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé que le dimanche 24 mars serait un jour de deuil national, dans un discours à la télévision retransmis au lendemain de l’attaque, qu’il a qualifiée d’« acte terroriste sanglant et barbare », qui a fait 115 morts près de Moscou, « des personnes pacifiques et innocentes, (…) parmi lesquels des enfants, des adolescents, de femmes ». « J’exprime mes plus sincères et profondes condoléances à ceux qui ont perdu leurs proches », a-t-il dit.

Le dirigeant russe ne s’était pas encore exprimé publiquement sur l’attaque terroriste contre le Crocus City Hall – une immense salle de concert située à Krasnogorsk, en banlieue proche de Moscou –, la plus meurtrière dans le pays depuis une vingtaine d’années.

Emmanuel Macron Qui sont les auteurs de l’attentat du Crocus City Hall ? Voici ce que l’on sait

  • L’attaque survenue vendredi soir au Crocus City Hall, une salle de concert près de Moscou, a été revendiqué par l’organisation Etat islamique au Khorassan (EI-K), une branche de l’EI implantée en Afghanistan.
  • Les autorités russes n’ont pas réagi à la revendication de l’EI. En revanche, les services de sécurité russes (FSB) ont affirmé samedi que les suspects de l’attentat – onze personnes, dont quatre assaillants présumés, ont été arrêtés, selon le Kremlin – avaient des « contacts » en Ukraine. Il est important de préciser qu’avec cette formulation (des « contacts ») le FSB n’accuse pas directement les autorités de Kiev d’avoir participé à l’attaque.
  • L’Ukraine, qui a nié toute implication dès vendredi soir, a de nouveau rejeté les accusations russes, qualifiées d’« intenables et absurdes », samedi. « L’Ukraine n’a pas le moindre lien avec l’incident », a martelé le consei

…. à suivre
>>> Lire la suite de l’article>>>
Copyright for syndicated content belongs to the linked Source : Le Monde – https://www.lemonde.fr/international/live/2024/03/23/en-direct-attentat-pres-de-moscou-emmanuel-macron-condamne-fermement-l-attaque-terroriste-revendiquee-par-l-organisation-etat-islamique-qui-a-fait-plus-de-60-morts_6223622_3210.html

ADVERTISEMENT